La Voix d’O.S.M.O.S.E.

 

Voici une histoire qui met en scène un échange entre les différents sentiments qui habitent à l’intérieur de nous. Cette allégorie nous est offerte par Mélanie qui est membre d’O.S.M.O.S.E.. Elle vous offre ce présent comme sa mère le lui avait donné antérieurement.

L’Histoire des sentiments

 

Il était une fois, une île ou se trouvaient  tous les différents sentiments. Le bonheur, la tristesse, le savoir, ainsi que tous les autres, l’amour y compris. Un jour on annonça aux sentiments que l’île allait couler.  Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent.

 

Seul l’amour resta.

L’amour voulait rester jusqu’au dernier moment.

 

Quand l’île fu sur le point de sombrer, l’amour décida d’appeler à l’aide.

La richesse passait à côté de l’amour dans un luxueux bateau. L’amour lui dit : « Richesse, peux-tu m’emmener ? »

« Non car il y a beaucoup d’argent et d’or sur mon bateau. Je n’ai pas de place pour toi. »

L’amour décida alors de demander à l’orgueil, qui passait aussi dans un magnifique vaisseau ;

« Orgueil, aide-moi je t’en prie ! »

« Je ne puis t’aider amour. Tu es tout mouillé et tu pourrrais endommager mon bateau. »

« La tristesse étant à côté, l’amour lui demanda :

« Tristesse, laisse-moi venir avec toi. »

« Oh… amour, je suis tellement triste que j’ai besoin d’être seule ! »

Le bonheur passa aussi à côté de l’amour, mais il était si heureux qu’il n’entendit même pas l’amour l’appeler !

Soudain une voix dit :

« Viens amour, je te prends avec moi.’

C’était un veillard qui avait parlé. L’amour se senti si reconnaissant et plein de joie qu’il en oublia de demander son nom au veillard. L’orsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme, le veillard s’en alla. L’amour réalisa combien il lui devait et demanda au savoir : « Qui m’a aidé ? »

« C’était le temps ? » S’intérroga l’amour.

« Mais pourquoi le temps m’a-t-il aidé ? »

Le savoir sourit plein de sagesse et répondit :

« C’est parce que seul le temps est capable de comprendre combien l’amour est important dans la vie.

Jeannine Proulx